Les femmes aux postes de direction à responsabilités

b8fe001-BR002-184148-1-m-Thinkstock_e_Getty_Images

Partout à travers le monde, la discrimination envers les femmes reste importante, que ce soit une discrimination à l’embauche ou une discrimination implicite lors de la nomination à des postes à responsabilités. Les femmes ont donc statistiquement de plus grandes difficultés pour atteindre les conseils d’administration et les postes hauts placés. Par exemple, elles ne représentent que 20% de la composition des conseils d’administration dans les entreprises et ne sont qu’un quart parmi les postes de direction dans la fonction publique alors même qu’elles constituent plus ou moins la moitié des employés dans ce secteur.

Pourtant, les études montrent qu’une meilleure égalité entre les sexes au niveau décisionnel rend une entreprise plus innovante et productive et voit des résultats positifs au niveau économique et financier. Donner accès aux postes de direction aux femmes permet en effet d’augmenter la diversité des compétences et des talents. Il y a donc tout à gagner à ajouter de la parité à haut niveau hiérarchique.

Pour trouver une solution, le gouvernement a initié une campagne de sensibilisation à ces problèmes en septembre 2014. Il est ainsi rappelé que plus de 55% des diplômées universitaires sont des femmes alors qu’elles ne sont qu’entre 11% et 19% dans les conseils d’administration.

Concrètement, il s’agit d’encourager dans différents domaines une mise en avant des femmes, par exemple dans les partis politiques ou les conseils d’administration. Le gouvernement va ainsi soutenir la présence de femmes à hauteur minimale de 40% dans les postes de direction des entreprises sur lesquelles il peut agir. Quant aux entreprises cotées en bourse, il soutiendra la proposition de directive de la Commission européenne qui souhaite là encore augmenter plus fortement la présence féminine dans les conseils d’administration.

Suite à ces mesures, la situation ne sera pas encore parfaite, mais permettra au moins de faciliter l’évolution professionnelle des femmes.